"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Relaxés ...... et le combat continue!

Pour nous, dés la fin de l'audience correctionnelle du 27 Septembre, la cause était entendue et nous allions être relaxés.

Nous l'avons été .

 

La Présidente du Tribunal de Grande instance de Digne avait pris le soin de m'écouter - Marie Anne étant retenue à Paris par ses fonctions ordinales - pendant près d'une heure sur les accusations fantaisistes de Granet et de sa clique.

Une évidence, la Présidente avait très soigneusement étudié au préalable ce dossier sensible.

 

Les jours qui suivirent l'audience furent riches en rebondissements,Granet et ses avocats ayant transmis de nouvelles pièces à plusieurs reprises à la Présidente du tribunal. Leurs écrits revenaient, pour certaines d’entre eux, sur ce qu'ils avaient dit au tribunal...

A la barre du tribunal comme en Conseil, décidément Patricia GRANET ne maîtrise pas grand chose.

Ne pas savoir de quelle commission on parle quand il s'agit de distribuer des dizaines de milliers d'euros d'argent public est dramatique... mais malheureusement habituel de sa part quand on la fréquente.

 

Il lui a même été reproché par la Présidente de valider le contenu des conseils municipaux sans en connaitre le contenu ...

 

En ce qui nous concerne, nous avons toujours tenu lors du conseil municipal, lors de l'audience correctionnelle comme dans la transmission des pièces , le même discours à savoir celui de la vérité .

 

Nous ne pouvons que nous féliciter d'avoir  dénoncé publiquement le fait que des élus communistes de la ville de Digne à un moment ont été accusés d'avoir été "corrompus", fait partie de notre rôle d'opposants politiques et d'élus dignes de ce nom.

Nous nous félicitons du fait que dépenser 75000 € sans réelle contrepartie puisse être dénoncé par des élus vigilants soucieux de la bonne utilisation de l'argent public.

Précisons que notre intervention a depuis fait changer les habitudes de la majorité Granet sur le service de déneigement à Digne.

 

Nous sommes heureux d'avoir pu dénoncer le fait que Madame Valentin ait continué à percevoir des indemnités en étant à 10 000 kilomètres de Digne...La fourniture de 3 mails de une ligne chacun n'a pas convaincu le tribunal de la réalité du  travail fourni sur une période de 6 mois. ( une précision: sur les 3 mails, un consistait à avertir qu'elle était bien arrivée...). Elle était loin de Digne, n'a pas travaillé pour notre collectivité elle n'aurait donc pas du continuer à percevoir des "indemnités de fonction".

Patricia Granet a même honteusement tenté d'évoquer la vie conjugale de sa conseillère pour se sortir des questions insistantes de Madame la Présidente du tribunal!...

 

Pour tenter de museler l'opposition, faire payer les quelques 13 000 € d'avocats et de frais en faisant les poches des Dignois plutôt que de prendre sur ses indemnités royales est insupportable.

 

Peut-être que ses milliers d'euros d'indemnités mensuels rajoutés à son salaire de fonctionnaire ne lui suffisent pas...

Rappelons qu'il y a très peu de temps, elle s'est accrochée à une augmentation de 7 euros /mois!!!! Ce que nous avions trouvé honteux.

 

Nous allons donc lors du prochain conseil municipal, réclamer que les 13000 € payés par les Dignois déjà surimposés et surtaxés soient remboursés par ces 11 personnes.

 

Déboutés par la Justice, s'ils ont une once d'Honneur, ils devraient accepter notre demande légitime.

 

Un mot enfin sur deux tristes personnages de cette majotité qui n'ont pas hésité à mentir ouvertement à la Cour .

Esmiol qui a fait semblant de découvrir 2 ans après, que c'est à lui et à son ex colocataire SFRECOLA que s'adressait le mot de "corrompus" alors qu'il est un des plus fidèles lecteurs de notre blog ....

Il s'est perdu lui même en tendant à la Présidente un vieil article du blog.....preuve qu'il était au courant du moindre de nos écrits.

Et Bernard Teyssier qui avait "oublié " que c'était lui et LUI SEUL qui avait accusé par écrit les élus  communistes d'avoir été corrompus par la Famille Trouche.

Celui qui était chargé du développement économique sous la précédente mandature a sans doute oublié aussi que c'est lui qui a contribué grandement à ruiner le commerce Dignois.

 

Justice a été rendue.

Dès la semaine prochaine nous remettrons également en question des sommes allouées (sans consultation préalable, ni information des décisions prises ni au conseil municipal ni au conseil d'agglomération) à une société de média que l'on trouvait "d'une plus que curieuse complaisance" avec la majorité Granet.

 

Marie Anne a beaucoup travaillé sur le dossier, a eu d’énormes difficultés à se faire transmettre les factures , comme à son habitude, elle n'a rien lâché , mais le constat est une fois de plus terrifiant sur des sommes à 5 chiffres...

 

Affaire a suivre très bientôt.

 

 

Gilles de Valckenaere

Conseiller municipal de Digne les Bains

Conseiller Communautaire de  Provence Alpes Agglomération

 

 

 

 

 

 



10/11/2018
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 692 autres membres