"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Compte rendu du conseil d'agglomération et petites précisions

Hier soir eu lieu à Digne, le conseil d'installation de la nouvelle Agglomération

 

Un conseil uniquement destiné à  installer le président, les 15 vice présidents et les 3 conseillers délégués pour assurer la gouvernance.

 

En préambule au vote, Marie Anne Baudoui Maurel a osé demander à Patricia Granet qu'est ce qui pouvait justifier un tel nombre de postes et surtout quelles seraient les compétences de chacun ...

 

Question importante quand on crée de tels postes tant sur le plan humain que financier car chacun de ces postes est environ indemnisé à  hauteur de 1200 € mensuels.

Bien entendu par un mot de réponse de sa part .

 

Marie Anne Baudoui Maurel avait mis en avant  que l'agglomération de Gap avec une population plus nombreuse, un développement économique brillant n'avait elle que 12 vice présidents pour 18 pour nous en comptant les conseillers délégués.

 

Pas de réponse à donner, "comme d'habitude" seraient tenté de dire ceux qui la connaissent et, moment de surprise pour ceux n'ayant pas encore pratiqué  les méthodes du maire de Digne.

 

Une telle non réponse et un tel mépris n'auront pas manqué de les choquer.

 

Rien d'étonnant en fait, puisque bon nombre de ces élections ne sont que des renvois d'ascenseur pour services rendus.

 

Il n'y a pas eu de grandes surprises à  part l'éviction de Sandrine Cosserat au profit de Gérard Vivos maire de Peyruis et il était plus que drôle de voir "les séances d'explication" données par Granet dans un premier temps et ensuite M. Martellini plus qu'agacé par cette élection visiblement non prévue.

 

Moment tendu aussi lors de l'annonce de la candidature de G. Primiterra contre E.Martin ( suppléante de P.Granet aux élections départementales).

 

Courageuse depuis le début dans le dossier de l'Agglomération, Mme Primiterra a   fait les frais des consignes de vote données par la présidente .

Vu les mimiques grimaçantes de P.Granet, cette candidature devrait sans aucun doute laisser des traces...

 

Preuve que tout n'est pas rose dans cette agglo, le nombre élevé de bulletins blancs lors de chaque vote: le vice président le mieux élu en a eu 14 et le moins bien élu comme Bruno Accia en a recueilli 33 sur 80 votants .!!!

 

Revenons également sur notre deuxième intervention du soir à savoir le cas F. Hermitte.

 

Sûr de son élection au poste de deuxième vice président hier soir, il a osé dire en public qu'il n'avait pas été  condamné pour avoir profité personnellement d'avantage lié à  sa fonction en dépit de ses 2 condamnations pour prise illégale d'intérêt et qu'il n'avait pas été condamné pour inéligibilité.

 

Rappelons lui toutefois la définition du délit pour lequel il a été condamné 2 fois : « Le fait, par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargé d'une mission de service public ou par une personne investie d'un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l'acte, en tout ou partie, la charge d'assurer la surveillance, l'administration, la liquidation ou le paiement ».

 

Le droit Français, c'est connu permet pour ceux qui en ont les moyens, de trouver dans tout l'arsenal juridique le moyen d'échapper à  la justice.

 

C'est ce qui s'est passé avec ce monsieur qui nous le répétons a  été condamné en Juillet 2012 à  une interdiction d'occuper tout emploi ou toute fonction publique pendant 5 ans.

 

Si contrairement à  la justice locale , une cour a décidé  en dépit de cette condamnation, qu'il pouvait à nouveau être élu, nous ne nous placions pas hier dans un débat  juridique mais dans une question de moralité et il demeure bien clair  pour nous que, quelqu'un condamné par 2 fois de manière définitive pour de tels motifs, n'a pas à  occuper un poste à  responsabilité au sein de notre assemblée.

 

Patricia Granet en validant sa candidature en a décidé autrement, c'est sa responsabilité pas la notre et espérons pour nos concitoyens que le proverbe jamais 2 sans 3 ne se vérifie jamais.

 

Aussi pour clore tout débat et interprétation sur ce dossier, pour répondre de manière claire et précise à  Mr Hermitte sans commettre d'erreur dans l'interprétation du dernier jugement le frappant , nous publions ci dessous l'intégralité du jugement sans aucun commentaire ni  ajout de notre part à l'exception de la suppression du nom de la personne relaxée dans ce même dossier.

 

Vous avez tout pour vous faire une idée , la notre est faite .

 

P.Granet a préféré soutenir la candidature de ce monsieur, c'est son choix!

Pour accéder au pouvoir alors qu'elle ne fait pas l'unanimité, elle est décidément prête à tout!

 

 

Les Dignois d'abord, les conseillers d'agglomération

 

Marie Anne Baudoui Maurel

Lionel Thonnatte

Gilles De valckenaere

 

 

HERMITTE 1.JPG

 

HERMITTE 2.JPG

HERMITTE 4.JPG

HERMITTE 5.JPG

HERMITTE 6.JPG

 

HERMITTE 7.JPG

 

 

 



11/01/2017
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 689 autres membres