"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Conseil communautaire du 19.03.2013

Le rôle d'une élue, municipale ou intercommunale, est un rôle difficile à tenir pour peu que l'on se retrouve seule face à une équipe dirigeante ne sachant répondre que par le mépris, et pire que tout, par le mensonge.

 

Notre ville de Digne les Bains va, et je ne me lasserai jamais de le dire, droit dans le mur avec une équipe municipale jouant les "Attila" du développement économique.

 

Je pensais que les conseils de la nouvelle communauté de communes de la CCABV se dérouleraient de manière différente pensant que la pluralité ouvrirait un peu les débats.

 

Or, force est de constater que tout, ou au moins 99 % des textes, seront votés à l'unanimité sans une seule interrogation proposition ou discussion.

 

Timidité , manque de courage politique, méconnaissance des dossiers? ....Je n'arrive même plus à qualifier les attitudes de certains qui sont pourtant, de formidables contestataires en coulisses....Mais quand ils sont mis devant leurs responsabilités, ils baissent la tête et attendent que ça passe.

 

 

Digne les bains et l'ensemble du pays dignois ont besoin d'idées nouvelles , de personnes motivées n'ayant pas peur de leur ombre et n'attendant de la politique que de pouvoir servir l’intérêt général.

 

Tout doit être mis en place pour permettre à Digne les bains de retrouver son lustre d'antan.

On nous resservira sans doute " mais c'est la droite qui a créé cette dette que nous subissons et qui nous empêche de gérer comme nous le voudrions"

 

Excuse facile mais au combien désuette quand on sait que l’équipe en place ou du moins ses principales composantes détiennent les rênes du pouvoir depuis bientôt 20 ans!!!

 

On constate même que certains qui s'opposaient -certes de façon feutrée pour ménager leur avenir - à ces mêmes méthodes de gestion, les défendent aujourd’hui.

En condamnant de la façon la plus ferme les orientations budgétaires de la CCABV, c'est avant tout à nos habitants et à nos entreprises soumis aux pressions fiscales record de tous ordres que je pense

 

Ci dessous le texte et la vidéo de mon intervention

1) DEPENSES:

AUGMENTATIONS ENTRE 2010 ET 2013

Charges générales: 22%: 1.9 Million d'euros à 2.8 Millions d'euros soit, 47 % Augmentation

Personnel: 34.5%

2.9 Millions d'euros à 4.3 Millions d'euros soit, 48 % Augmentation

Pour une augmentation d'à peine 4000 habitants!!!

Par comparaison, les charges de personnel pour les communautés de communes de même strate sont de 18.4 % soit quasiment la moitié par rapport à la nôtre

 

2)RECETTES:

Je rappelle que notre communauté de communes fait subir à ses administrés une taxe d’enlèvement des Ordures ménagères deux fois supérieure à la moyenne régionale

Taux élevés de O.M , Taux élevés de la fiscalité locale sur les ménages et les entreprises mais qui malgré tout ne nous laisse qu’une capacité d’autofinancement que de 500 000 € en baisse régulière depuis des années.

Capacité d’autofinancement qui était par exemple en 2010 de 716 000 € .

 

Mais bien entendu, fidèle à la politique de dévastation économique que vous suivez à Digne , vous nous proposez pour financer vos projets à faible rendement, que le recours à l’emprunt au lieu de faire des économies tant sur le fonctionnement que sur les subventions politiciennes en tout genre.

On pourrait encore en se forçant un peu aller dans votre sens si ces augmentations d’impôts et les recours aux emprunts amélioraient l’offre de service aux habitants ou créaient des emplois pour nos enfants.

 

Or par exemple le vaisseau amiral de notre CC , cause principale de notre endettement à savoir la médiathèque, n’est ouverte au public que 26 heures par semaine.

Curieux quand on connait les effectifs et les coûts de fonctionnement de cette structure...

Vous nous ressortez aussi le serpent de mer de la zone artisanale de Marcoux que vous avez porté en tant que 1er Vice-président main dans la main avec René Massette.

8 ans que l’on attend …..8 ans d’étude et d’argent envolés avec la piste de vol à voile enterrée avant même sa naissance bien que ces études en tout genres nous aient coûté une véritable fortune.

Pour faire plaisir, on va nous sortir le fameux Bistrot Hôtel de Marcoux qui va nous coûter 1 000 000 d’euros sans aucunes certitudes sur la réussite de ce projet.

1 0000000 dont plus de 450 000 en autofinancement ( je rappelle que c'est la quasi intégralité de notre capacité d'auto financement)

 

Ce projet est sur-dimensionné et je ne suis pas la seule à le dire puisque le nouveau Vice- Président au développement économique Bernard Teyssier lui-même le 16.02.2011 au cours d’un conseil communautaire ainsi que votre adjoint aux finances de Digne avaient émis les plus vives réserves sur le dimensionnement de celui-ci.

Pour conclure, depuis plus de 10 ans que vous détenez la responsabilité des finances de l’intercommunalité, les conditions de vie des dignois et des habitants de notre communauté de communes n’ont eu de cesse de se dégrader en particulier sur le plan économique.

Vos orientations budgétaires nous font craindre que cela va s’aggraver encore.

Tout au plus nous avons le sentiment que pendant cette année de transition – en attendant les municipales – votre seul objectif est de vous lancer dans la distribution de récompenses sur le dos de nos habitants.



04/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 687 autres membres