"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Droit de réponse de Gilles De Valckenaere à " La Provence "

"Une remarque déplacée et hors contexte ", c'est ainsi qu'avait été qualifiée ma seule intervention lors du conseil municipal de samedi par une journaliste de " La Provence"

 

J'ai donc demandé à Mr Olivier Mazerolle, directeur de la publication de "La Provence ", un droit de réponse estimant que ma fonction d'élu avait était mise à mal par ce commentaire.

 

J'estime que j'étais totalement dans mon rôle en posant cette question.

Quand on nous demande de procéder à l’élection d'un premier adjoint, il est de notre devoir de savoir si les activités connexes de celui-ci sont de nature "compatibles" avec sa mission.

 

Ma question évoquait les activités du futur premier adjoint dans la fameuse SAEM DIGNE récemment liquidée par son mandataire Monsieur Roland Aubert, Vice-Président du Conseil Général.

 

Madame Granet a refusé de me répondre mais bien entendu je connaissais déjà la réponse et on en reparlera sûrement bientôt.

 

Je précise que je ne demanderai pas à Kantagrel du Dauphiné Libéré un droit de réponse à son article  pensant que ce n'est pas un travail de  journaliste,elle n'en a ni l'allure ni le talent.

C'est tout au plus une militante de base de notre extrême gauche locale.

Ses propos sont diffamatoires et la décrédibilisent un peu plus si besoin en était.

 

Ci-dessous mon droit de réponse paru dans "La Provence " du jour.

 

 Gilles De valckenaere

 

 



04/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 687 autres membres