"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Du neuf avec du Vieux ??

Ci dessous , la reproduction d'un article du Dauphine libéré du 20.02.2013.

 

Grand moment d'humour quand on apprend que le premier adjoint en place co-responsable depuis plus de 20 ans du déclin de la ville , nous promet du neuf ....avec les mêmes.

 

Espérons qu'il aura la lucidité de nommer sa liste " Toujours du nul avec des nuls "

 

On a confirmation aussi de l'estime que porte Philippe Berrod au parti socialiste Dignois à qui il ne reconnait aucune légitimité à se présenter ...

Quand on sait que celui ci dans les diverses élections s'est systématiquement couché au deuxième tour en rejoignant les listes ou le candidat PS pour s'assurer un poste d'élu , cela prête aussi à rire !

 

 

Le PS lui joue à qui est qui , et qui fait quoi .

 

Un René Massette soutenu par une section Dignoise aussi peuplée que le boulevard Gassendi un dimanche matin , un Yves Alpe qui n'est plus , il me semble ,  membre de celui-ci et une Patricia Granet qui , si elle devait être la candidate , devrait inclure dans ses comptes de campagne un gilet pare- balles tant elle est appréciée au PS .

 

Nul doute que certains ont déjà sorti les boites à  savon pour " un savonnage de planche" qu'ils maitrisent à la perfection.

 

Nous ne parlerons pas de la pseudo-liste de  droite" Agir pour Digne " qui se revendique également  de centre- gauche qui pourrait tout aussi bien fusionner avec une des listes ci - dessus , car par leurs votes au conseil municipal , ils ont été complices de la gestion de la majorité actuelle.

 

Bref du neuf avec du vieux , des verts qui veulent faire monter les enchères , des communistes au ras des pâquerettes qui vont essayer d'éviter" la tondeuse à gazon" , des socialistes qui se cherchent un leader afin d'éviter une deuxième défaite d' affilée et une droite molle qui a honte de dire son nom pour ratisser large.

 

Pour résumer en votant pour ces gens , on vote pour l' UMPS !!!

 

Une seule solution pour une politique nouvelle , par et pour les dignois , votez pour la liste Rassemblement Bleu Marine "LES DIGNOIS D'ABORD "

 

Marie - Anne Baudoui Maurel.

 

 

LE DAUPHINE LIBERE DU 20.08.2013

 

Le maire de Digne-les-Bains, Serge Gloaguen n’est pas candidat à sa succession. Il a annoncé sa décision jeudi, ému aux larmes. Alors que chacun attendait que le premier magistrat se déclare pour dévoiler son jeu, cette annonce redistribue les cartes.

 

Une réunion « des forces de gauche » organisée la veille à l’initiative de Patricia Grannet, suppléante du député Gilbert Sauvan, a précipité la réflexion du maire sortant. Le parti socialiste, constatant l’émiettement de la gauche et la multiplication des listes, craint le retour de la mairie dans le giron de la droite. Car la gauche dignoise s’est jurée de ne pas partir à la reconquête de la mairie en ordre dispersé. C’est pourtant le scénario qui se joue, bien que chacun veut s’imposer, à sa manière, chantre naturel du rassemblement.

 

Comme le premier adjoint, Franck Di Benedetto, qui promet « du neuf ». Sa liste n’est pas complètement constituée mais il dispose d’ « un bon noyau » formé « de personnes de la majorité actuelle et de gens intéressés par la démarche représentant diverses catégories socioprofessionnelles y compris la société civile. » Le maire regrette encore ce choix, avec un brin d’amertume qu’il n’avouera pas.

 

Adjoint écologiste délégué à la culture, Philippe Berrod concocte lui aussi une liste. Et deux possibilités : « Une liste Gauche citoyenne rassemblant les sensibilités de gauche au sens large, ou d’alliances avec d’autres partis » explique-t-il. Bien que préférant la première solution - « Je ne suis pas opposé à ce qu’il y ait deux ou trois listes de gauche au premier tour à condition que ce ne soit pas pour servir le PS qui n’a pas de légitimité à présenter une liste » poursuit-il.

 

Le Front de gauche a également l’intention d’être présent au rendez-vous. Mais ce sera par « une liste pilotée par les communistes », note le responsable départemental Jean-Louis Pin, le nombre de militants étant insuffisant pour former une liste complète. Lui aussi prévoit « une liste de gauche au sens large ».

 

Chacun multiplie les appels du pied à la société civile mais les sollicitations n’ont pas abouti pour l’instant.

 

 Les partis rappellent leurs troupes à l’ordre

 

Au parti socialiste, plusieurs noms circulent avec une probabilité plus ou moins forte : René Massette, Yves Alpe, Patricia Grannet… Les militants de la section dignoise choisiront leur candidat au mois d’octobre, « le premier des socialistes ».

 

Une chose est sûre, « le PS sera présent aux élections municipales » affirme René Massette. Reste à savoir comment : par la création d’une liste autonome ou en soutien à une autre liste. « Si l’émiettement des candidatures de gauche est de nature à faire peser le risque de perdre la mairie, il y aura nécessité de se rassembler pour garder la mairie. Le PS pourrait alors soutenir une liste dont la tête est fédératrice » ajoute-t-il sans toutefois nommer précisément la société civile.

 

À droite, deux listes sont déjà déclarées et structurent ce paysage encore flou : à la tête de la liste “Agir pour Digne”, Jacques Dumonceau est novice en politique et non-encarté. Sa liste à forte composante UMP a été ouverte à l’UDI et bénéficie du soutien de l’UMP.

À l’extrême, le Rassemblement bleu marine porté par Marie-Anne Baudoui-Maurel dans sa liste “Les Dignois d’abord” récolte les fruits murs tombés de l’arbre de l’UMP, comme son ancien co-militant Georges Reynier, et fait son lit du spectacle donné par la gauche.

 

Katie Cantagrel



04/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 690 autres membres