"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Encore sur le compte des Dignois ....

 

 

Lors du prochain conseil municipal, le conseil aura à se prononcer sur une délibération "plus que curieuse".

 

Enfin quand on dit aura à se prononcer, on devrait plutôt dire " validera sans sourciller " une décision de P. Granet.

 

Il s'agit de faire payer à la municipalité et donc aux Dignois les frais d'avocats et les consignations ( décidées par le juge d'instruction )  concernant une plainte que P. Granet et 11 de ses colistiers ont déposée contre Marie Anne Baudoui et Gilles De Valckenaere.

 

Nous ne nous prononcerons pas sur le fond de la plainte déposée car nous serons en capacité  devant la justice de justifier chacun de nos propos ou écrits  mais c'est plutôt sur le fait de faire payer cette addition aux Dignois qui nous choque.

Il est à noter que concernant les propos tenus en conseil municipal, l'avocat de Madame Granet aura sans doute oublié que la CEDH (Cour Européenne des Droits de l'Homme) a déjà statué sur ce type d'affaire.

 

En ce qui nous concerne, P. Granet championne du cumul des indemnités et les autres élus figurant sur la liste des plaignants sont à notre sens assez indemnisés, ou ont assez de revenus, pour pouvoir assumer personnellement leurs décisions...

 

Mais non, il faut encore que ce soit les Dignois qui "passent à la caisse" avec les risques par exemple de voir perdre l'intégralité des sommes mises en consignation si les plaintes se révélaient abusives ou vexatoires.

 

S'il s'agissait de protéger un élu quel qu'il soit comme le prévoient les textes, nous aurions pu voter pour cette délibération mais faire assumer aux Dignois ce qui constitue à notre sens "une tentative d'intimidation" ou "de diversion pour mieux faire oublier leurs résultats sur le terrain", il n'en n'est pas question.

 

Nous nous doutions bien que mettre sur la place publique les curieuses dispositions d'un marché visant à payer à coup sûr près de 75 000 € la mise à disposition éventuelle de matériel de déneigement (sans compter les coûts supplémentaires en cas d'intervention ) , ou contester le fait qu'une conseillère municipale se trouvant à plus de 10 000 kilomètres puisse occuper efficacement sa fonction et en être indemnisée, ne serait pas apprécié par ceux qui en portent la responsabilité.

 

 

Mais ce ne sont ni les menaces, ni les "coups tordus" ni les "coups de bluff" qui nous feront abdiquer, nous continuerons à dénoncer les gaspillages, connivences et autres "arrangements" d'où qu'ils viennent!

 

 

La plus grave décision que prendra le conseil de Jeudi 9 Février 2017 sera tout de même la modification du règlement que voteront comme d'habitude les "affidés" de P.Granet. Il n'y aura plus dze possibilité  de manière automatique   proposer au conseil d'adopter des motions présentées par les autres groupes municipaux comme c'est le cas  avec notre dernière demande de mettre en place une mutuelle municipale pour aider nos concitoyens.

 

Ce sera dorénavant à P. Granet de décider si la motion proposée sera soumise ou NON aux votes du conseil municipal  ...

Nous porterons bien entendu les refus de Madame Granet devant de tribunal administratif à chaque motion que nous pensons utile à la population et qui ne serait pas soumis aux votes.

 

 

La démocratie foulée au pied comme d'habitude.

La démocratie "selon Granet"

 

 

 

Les Dignois d'abord

 

ODJ 24.1.JPG

 

 

 odj 24.2.JPG

 

 

 

 



03/02/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 689 autres membres