"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Gale et maintenant Scarlatine !

8  cas de gale  avérés ont été détecté dans cette école et ce dans une opacité de communication effarante :


-  Nombre de cas réels ?
-  Date exacte de la découverte de ces cas ?
-  Actions menées ?


Lors d'un événement similaire dans la commune des Mées, l'école a purement et simplement été fermée du mercredi au dimanche pour gérer totalement le risque de contamination et la désinfection.


Là ils ont semble-t-il désinfecté les locaux pendant le week-end après avoir informé vendredi les parents de la façon la plus sommaire qui soit : "lavez les oreillers de sieste à 60 ° et vérifiez que vos enfants ne se grattent pas !" (sic) 


Effectivement l'odeur âcre qui se dégageait dans les salles de classe encore lundi en est la preuve mais je me demande comment les enfants et les enseignants l'ont supportée toute la journée ! 4 jours auraient probablement été plus adaptés que 2.


Quant au nombre de cas c'est sûrement un secret d'état car de 8 reconnus en maternelle, il s'avère qu'il y en a aussi en primaire !  combien ?

 

La proximité de la cantine scolaire où se rendent les enfants de plusieurs écoles de Digne ainsi que la garderie sont des éléments supplémentaires de propagation rapide.

Des parents se sont également inquiétés de la poursuite des activités piscine pour les scolaires dans ce contexte !

Un club de sport a d’ailleurs été fermé du fait du risque de contagion.


En outre, le silence sur l'identité des enfants atteints n'est sûrement pas la bonne méthode pour que les parents puissent être rassurés sur le risque de contagion.

En effet, les enfants en maternelle et même en primaire ont un mode fonctionnement très tactile à base de câlins et de bisous notamment. En permettant aux parents de les identifier ils pourraient savoir si leur enfant a été en contact ou non avec les petits malades ... mais ce silence a peut-être une autre cause que je n'ose imaginer !

Je repose la question : à 2 jours des vacances scolaires ne serait-il pas judicieux de fermer Paul Martin pour traiter correctement le problème ?

 

Quoiqu'il en soit, les problèmes les plus basiques ne semblent pas pouvoir être résolus efficacement à Digne, quelque soit le sujet d'ailleurs.

 

 

DERNIÈRE MINUTE : Décidément l’école Paul Martin de Digne est un véritable incubateur : après les 8 cas déclarés (mais non exhaustifs) de GALE, un cas de SCARLATINE vient d'être avéré ....

Certains parents exercent leur droit de retrait tant que de vraies mesures d'hygiène n'auront pas été appliquées 

 

 

Isabelle Wasicek



04/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 687 autres membres