"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Gaubert : Une gestion cacastrophique.

Ci dessous , copie de la lettre envoyée à P. Granet

 

Madame,

 

Voici un extrait d’un message reçu d’un habitant de Gaubert qui résume les propos qui m’ont été tenus par d’autres Dignois qui habitent ou fréquentent cette partie du quartier de Gaubert.

 

« Dans un article sur la Provence du 22/06 Gérard ESMIOL expliquait avoir donné l'autorisation de s’installer au stade de rugby à Gaubert à ceux que l’on nomme les gens du voyage afin qu'ils n'aillent pas au pré Fiaschi comme l'an dernier.  (on peut comprendre pour notre tourisme thermal).  Toujours dans cet article, 500€ auraient été donnés en dédommagement pour l'eau et l'électricité pour leur départ annoncé fin juin…..

Je voudrais dire quand même qu'il est impossible de se promener sur le chemin longeant la Bleone sans tenter d’éviter des déjections humaines sans compter l'odeur pestilentielle,… il est impossible d'avancer en direction du lac sans craindre de voir arriver sur soi  une dizaine de chiens et enfin si vous arrivez jusque là, je vous mets au défi d'aller au lac sans avoir une réflexion un mauvais regard un sentiment de gêne qu'on vous fait bien sentir.

 

J'ai essayé d'appeler la mairie en posant une question simple, à savoir quand vont-ils partir

Personne ne sait, j'ai demandé alors Mr Esmiol ( il doit savoir lui) mais il est en vacances…

 

Résultat des courses, à l'heure où de très nombreux maires de France sont excédés par de tels agissements et agissent , notre ville les laissent à leur bon vouloir. Mais à ce rythme ils vont y passer l'été !!! Et c'est aussi un super message pour eux où ils savent qu'à DIGNE c'est open, ils vont se passer le mot et on deviendra la capitale de la caravane !!! »

 

En effet, j’avais appris que notre club de rugby avait été invité à fêter la fin de saison à la salle Perchot pour laisser place libre à ces familles et lu cet article dans la presse. Je me suis déplacée pour constater ce qui était décrit. J’ai donc sollicité nos services qui ont confirmé le départ prévu le 30 juin. Ils m’ont expliqué qu’à deux reprises, il avait fallu prolonger cette autorisation d’occupation et que nous en étions ( la semaine dernière ) à la troisième convention signée avec les occupants du stade Ménard qui trouvaient un motif nouveau à chaque fois pour prolonger leur séjour.

Tous les points de cet accord ne sont pas respectés et d’autres, s’ils le sont, n’offrent pas une situation de longue durée : des chiens sont tenus en laisse mais jouent leur rôle qui est d’aboyer quand des personnes circulent aux abords de « leur » territoire. Force est de constater que de nombreux promeneurs, sportifs Dignois comme visiteurs n’osent plus profiter de ce secteur de Gaubert pourtant si apprécié.

Les termes de cette convention ne sont manifestement pas tous tenus par exemple sur l’hygiène. C’est un fait  pouvant potentiellement déboucher sur un problème de salubrité publique.

Les coûts engendrés par la remise en état du site vont plus que largement dépasser les 600 euros «  pour l’eau et l’électricité »  . Qui plus est,  si la pelouse du stade n’est pas occupée par les caravanes, elle a servi d’aire de retournement et de circulation à des véhicules. Je vous laisse vérifier sur les photos prises et juger de l’état d’une pelouse qui n’en est plus une. Là aussi qui va payer?

Des fourgons arborant des activités de peinture, de maçonnerie confirment le fait qu’ils travaillent sur notre commune. A la question de savoir sous quel statut ils étaient déclarés, pensant alors à nos artisans qui trouvent là une concurrence, je n’ai pas eu de réponse.

Je me suis une nouvelle fois déplacée hier pour constater que le stade et ses abords était toujours occupés….une énième convention peut-être ?

Il est inconcevable qu’une telle situation perdure c’est de votre pouvoir et de votre responsabilité que de faire respecter notre territoire, nos installations et ceux qui habitent ou veulent retrouver l’accès en toute liberté et  la quiétude   de ces lieux.

Veuillez agréer Madame la présidente de la communauté d’agglomération, l’expression de nos salutations distinguées.

 

Marie Anne BAUDOUI MAUREL

Conseillère municipale

Pour le groupe « Les Dignois d’abord »

Conseillère communautaire PAA

 



19/07/2018
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 690 autres membres