"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

HORREUR !!!!! 92 000 € par an pour l'ancienne directrice de la Médiathéque

Notre groupe à longueur de conseils municipaux ou communautaires ne cesse de dénoncer avec force et vigueur le gaspillage des deniers publics.

 

Il lui arrive parfois aussi de se heurter à certains élus comme Bernard Teyssier qui en plus de saccager depuis des années l'économie ou le tourisme de notre bassin de vie travaille plus pour entretenir le confort de vie d'une certaine caste que pour l'intérêt général.

On l'a encore vu hier soir en conseil intercommunal où celui qui occupe le poste de vice président au tourisme à été jusqu'à nier les difficultés exposées par les restaurateurs la veille dans le journal ...

Il devrait peut être s’enquérir de la réelle santé de notre économie auprès de sa belle-fille, salariée de la CCABV justement en charge de ce thème ... quoi qu'il s'en moque sûrement.

Mais laissons donc Monsieur Teyssier à ce qu'il est c'est à dire le chihuahua intercommunal dont les attaques en définitive  ne font pas grand mal et n'effraient personne.

 

Comment penser en effet que notre pays puisse se sortir du marasme actuel et relancer le pouvoir d’achat lorsque, comme hier au hasard d'une question pour laquelle nous avons eu grand peine à obtenir une réponse de Daniel Jugy,  que le salaire de l'ancienne directrice de la médiathèque coûtait à notre collectivité la coquette somme de 92 000 € par an.

Grosse gêne dans la salle à tel point que Patricia Granet a demandé à la presse de ne pas en faire état !!  Charlie où es tu !

 

Somme à notre sens pharaonique !!!

Le plus drôle étant  que cette personne représente les classes laborieuses lors de la prochaine élection départementale  sous l'étiquette Parti communiste avec ... Gérard Esmiol...

C'est bizarre comme ces gens là se retrouvent.

 

La bonne nouvelle - pour rire - étant que la nouvelle directrice  ne nous coûtera que 62300 € par an...une bagatelle....

 

Heureusement que la médiathèque n'est pas ouverte 50 heures par semaine ...comme dans certaines villes.

 

Tout cela est triste à pleurer, triste pour les Dignois et triste pour notre ville.

 

 

 

 

 

 

Les Dignois d'abord ... plus que jamais !



04/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 689 autres membres