"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

La CCABV et les Professionnels de Santé: Non au désert médical oui à l'accès aux soins!

 

 

 

Dans un contexte où l'on réduit les dépenses publiques au sein de l'Assurance Maladie et de la Protection Sociale, où les délais d'attente sont de plus en plus longs pour obtenir des rendez-vous pour des consultations de spécialistes comme auprès de plus en plus de professionnels médicaux, il est urgent de raisonner à l'échelle de notre territoire intercommunal présent et à venir. Dans ce contexte notre groupe vient d'adresser des propositions dans ce pli aux élus de la CCABV.

 

 

 

 

Madame la Présidente de la CCABV,

Mesdames et Messieurs les Vice-Présidents,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Communautaires, Chers collègues,

 

 

                                     Nos concitoyens connaissent des difficultés croissantes d'accès aux soins près certaines spécialités médicales ( ophtalmologie, pédiatrie, gynécologie...)et autres para-médicales. Le fait pour des médecins généralistes de partir à la retraite sans trouver de remplaçants devient malheureusement monnaie courante et notre territoire risque de devenir à brève échéance un véritable désert médical malgré certaines actions menées. Cet état de fait a des répercussions inacceptables en termes d'égalité d'accès à la santé et plus largement sur l'attractivité de notre territoire.

 

                                    Nous ne pouvons pas accepter que perdure et s'amplifie ce phénomène et pensons qu'il doit appeler une action forte et volontaire de notre part comme c'est le  cas  pour d'autres intercommunalités. Notre territoire peut redevenir un territoire de proximité sur lequel l'accès aux soins sera assuré par les différents acteurs de santé.

 

 1er Point:

 

Aussi, nous proposons que soit constituée une Commission Spéciale ( au sens légal prévu par les textes du CGCT) "Démographie médicale - Accès aux soins"

Commission force de proposition de la CCABV qui aurait en charge la réflexion, l'élaboration mais surtout les actions à mener: en effet, le dernier rapport parlementaire insiste sur le fait que les professionnels de santé et les élus avancent de pair. Nous nous devons donc d'avoir une action forte et volontaire à l'échelle de notre communauté de communes présente et à venir.

 

 2ème Point:

 

Dans cette optique, nous demandons pour commencer, que soit présentée  une délibération qui accorde le maximum d'exonération de CFE pour les médecins, auxiliaires médicaux et vétérinaires comme première mesure incitative à l'installation ou à la reprise de cabinets. En effet, ces catégories professionnelles étaient les seules à ne pas en bénéficier lors des votes du C.C du 22/09/2015.

 

 3ème Point:

 

Le temps presse aussi  pour une première information des élus communautaires, nous demandons que soient reçus les concepteurs d'un projet privé autofinancé lors du prochain communautaire. Hors le fait d'être donc plus qu'économe en demande d'argent public, il est le gage de recettes fiscales importantes. Il représente à notre sens une chance pour nos concitoyens car il a d'ores et déjà 64% de réservation d'une capacité d'accueil de 40 professionnels de santé dont plusieurs spécialistes espérés.

 

Dans l'attente, nous vous prions de croire Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Vice-Présidents, Mesdames et Messieurs les Conseillers Communautaires, Chers collègues, en l'expression de toute notre considération.

 

 

Marie-Anne BAUDOUI-MAUREL

Le Groupe Démocratie et Libertés  de la Communauté de Communes Asse Bléone Verdon



22/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 689 autres membres