"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

La république en Marche : Digne comme Paris ....

A ma grande surprise, j'ai été invité à rencontrer celui qui se présente comme le futur candidat LREM aux prochaines municipales Dignoises .

Je me doutais qu'il était un peu contrarié par mon dernier article sur l' APPASE où j'avais épinglé les recrutements faits par son ami Christian Blanc et en particulier l'embauche de son fils...photo à l'appui.

 

Dès le départ de l'entretien, il m'a fait savoir qu'il voulait " une campagne propre " .

Comme si les gens de notre groupe avait l'habitude d'aller chercher les ordres dans les cabinets, les officines ou les loges...

 

Il m'a bien fait rire sentant chez lui cette crainte des gens qui vont s'en prendre plein la figure et qui  tremblent derrière une dignité de façade.

 

Mais comme on ne se refait pas , il m'a sorti de son bureau " un dossier "  soi disant compromettant pour nous.

En fait un vieux dossier tout poisseux concernant une divergence de vue ayant intéressé Marie Anne Baudoui Maurel et la propriétaire de l'appartement qu'elle occupait depuis des années....

Il a du toutefois oublier au passage que cela a été réglé sans problème depuis belle lurette car la propriétaire  avait préféré abandonner des prétentions qui s'étaient révélées infondées.

 

"Dossier vide " qui au demeurant avait déjà tenté d'être utilisé lors des municipales  2014 par un ancien adjoint à l'urbanisme .. Mais ce futur candidat qui ne s'occupe de Digne et de sa politique qu'au moment des élections, l'avait surement oublié.

 

Ce candidat est un spécialiste "des campagnes propres" ....aurait-il oublié qu'il nous avait déjà proposé un dossier en 2014 pour l'utiliser contre ses adversaires d'hier mais "amis" d'aujourd'hui?

 

Par contre, il a bien défendu son ami " Blanc " et m'a même averti que "pour le Procureur nos plaintes étaient du Pagnol" ...

 

L'entretien s'est rapidement terminé quand il a vu que je continuerai à dénoncer le clientélisme , le copinage et la favoritisme qui pourrit la vie politique à Digne.

 

Ce "petit bonhomme" est sans doute suivi, comme souvent dans ce cas, par une cour de courtisans soigneusement planqués qui en aucun cas et quel qu'en soit le prix, ne m'impressionneront jamais.

 

La campagne de 2020 sera donc comme celle de 2014 sans concession  mais aussi, de notre part sans coups bas . Mais avec la détermination chaque jour plus grande de dénoncer les magouilles et autres manipulations des uns et des autres.

 

 

 

Gilles de Valckenaere

Conseiller municipal de Digne

 

ps. Je suis certain qu'il ne viendra pas à l'idée de ce monsieur de contester notre entretien mais peut etre d'en contester le contenu .... Ce qui pourrait être drôle au final

 

 

 



24/07/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 690 autres membres