"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

La vie de Jéremy vaut bien celle de Darius.

Deux destins tragiques mais une nouvelle fois, 2 traitements différents.

 

Si le destin du jeune rom a ému le Président de la République, le premier ministre et j'en passe, pas un mot, pas une parole pour ce jeune français massacré à coups de couteaux cette semaine à Digne les Bains.

Pas une parole des autorités nationales bien sûr, mais pire pas un mot de nos autorités locales ...

La vie de ce jeune Français serait-elle moins important que celle d'un jeune rom ?

Madame la Préfète, Monsieur le député, Madame Granet ....Où êtes vous ?

 

Les autorités municipales et préfectorales auraient-elle peur que l'on découvre derrière les assassins de Jéremy cette semaine à Digne, toutes les lacunes de leurs systèmes judiciaire et social .

 

Auraient-elles peur que leur politique d'accueil et d'assistanat sans contrepartie soit mise à mal ?

Auraient-elles peur que l'on se rende compte que ces gens auraient depuis longtemps du être mis hors d'état de nuire ?

L'un des agresseurs n'avait il pas été déjà condamné pour une agression au couteau ?

Les services de police n'en n'avaient-ils pas assez de devoir gérer les problèmes causés par cette famille ?

La préfecture ne s'est-elle pas opposée pour plein de mauvaises raisons à des mesures d'éloignement ?

Notre municipalité en ne réagissant pas à tant de méfaits causés par une même fratrie n'a t-elle pas une part de responsabilités ?

En leur permettant de vivre sans travailler, sans rien respecter, nos services sociaux remplissent-ils leur mission ?

 

Non , Non et Non!

 

Il nous est impossible de continuer de la sorte.

 

Impossible de continuer à accueillir, entretenir et protéger des individus qui bafouent ainsi nos lois et qui sont capables de massacrer comme cela un pauvre innocent .

 

Rien de ce qui sera fait à partir de maintenant ne ramènera ce jeune homme à la vie mais qu'au moins ce désastre fasse prendre à nos élus conscience que Digne n'est à l'abri de rien.

Que Digne les Bains n'est pas la ville zéro délit que nous vantait le clownesque Di Benedetto !

Que Digne les Bains n'est pas une ville que l'on peut gérer par procuration fusse-t-elle parlementaire!

 

Les Dignois attendent des mesures .

 

Hélas, mille fois hélas, le prochain règlement des aides sociales qui va être adopté ne va pas dans le bon sens en ne responsabilisant pas les individus les demandant.

Il suffit d'habiter à Digne ..... et rien d'autre.

Désespérément rien d'autre...

 

Les Dignois d'abord

 

 

 

 



04/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 689 autres membres