"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Les colères feintes du cumulard en chef " Sauvan "

"Majorité départementale, équipe diversifiée et soudée, groupe uni", le député cumulard Sauvan utilise tous les éléments de langage possibles et imaginables pour éviter de prononcer le gros mot du moment SOCIALISTE.

Difficile en effet pour celui qui pour sauver coûte que coûte désire sauver les acquis de ses amis - en  incluant  dans ses équipes des gens de l'UMP et de l'UDI - de se revendiquer du parti qui a en mains depuis plus de 2 ans les clés de toutes nos institutions, le PARTI SOCIALISTE!

 

Le cumulard SAUVAN poursuivi il y a quelques temps par une association nationale contre la corruption et le respect de l'étique en politique pour ne pas avoir respecté l'un de ses engagements de campagne, évite soigneusement en effet de mettre en avant le soutien et son appartenance au PS qui a tant promis au Français et qui les a tant déçus tant en terme de pouvoir d'achat, que de lutte contre le chômage et de respect de notre identité nationale.

Il évite soigneusement également de nous parler qu'il est le premier à prôner le non cumul des mandats sans se l'appliquer à lui même et à ses amis du département.

 

Il apparait même assez en colère - une colère feinte bien entendu car il sait que l'on a raison - quand un groupe comme le nôtre se permet de remettre en question le fonctionnement du conseil général et de certains de ses " satellites "

 

Mais là-dessus, rassurons tout de suite notre cher cumulard en chef : Quelle que soit l'issue de scrutin de mars, nous serons présents, le demeurerons et que nous continuerons chaque jour un peu plus dans ce sens.

 

Nous continuerons de dénoncer les embauches de pure complaisance ou de "renvoi d’ascenseur".

Nous continuerons de dire que nous sommes contre le fait qu'un conseiller général empoche 700 € par mois en plus de ses indemnités pour gérer le service départemental d'incendie et des secours.

Nous continuerons de dénoncer qu'il est curieux que certains marchés soient toujours attribués aux mêmes ce qui laisse à penser que le conseil général a pris le vert comme couleur de ses engins de chantiers.

Nous continuerons de dénoncer le fait que de plus en plus d'élus se retrouvent fonctionnaires ou  "placés " dans des structures comme les communautés de communes ou pays divers et variés.

Nous continuerons de dénoncer le fonctionnement de certains structures comme les agences de développement, pays , qui dépensent sans compter l'argent public

Nous continuerons de dénoncer les financements de projets aussi stupides les uns que les autres qui ne servent qu'à acheter le silence ou la "béni oui oui attitude" d'élus plus attachés à leur confort qu'à l'intérêt général.

 

Bref, Monsieur le député cumulard, ce n'est pas vous et votre posture  de vierge outragée qui nous feront changer d'un iota notre fonctionnement, croyez nous des gens chaque jour nous rejoignent et seront nos relais ici et là.

 

C'est vous et vos manières de gouverner qui avaient créé les contestataires sans peur que nous sommes et qui malgré ce que vous en dites en vous répandant ici et là, avons des solutions à apporter aux bas alpins.

Comme en matière de transparence dans les embauches, avec des commissions ouvertes au public et y travaillant sur des CV anonymes  ... ce que bien entendu vous ne ferez jamais pour des motifs évoqués ci dessus.

 

Nous sommes donc très heureux de vous voir revenir aux affaires en cette période électorale afin de pouvoir contester votre gestion, votre clientélisme et tout le reste, sans aucune retenue, ne faisant que vous exprimer tout haut ce que nombreux pensent tous bas .... en particulier quand ils sont issus de votre propre camp.

 

Mais il est vrai que de camp politique vous ne désirez plus en afficher, vous contentant de préférer sauver vos acquis et autres avantages.

 

Vous tentez de temps de temps d'essayer de vous démarquer de la gestion socialiste de notre pays et d'en contester certaines décisions, posture là encore car nous savons très bien que vous n'en avez ni l'envie, ni le courage.

 

 

 

 



04/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 689 autres membres