"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Les Habitants de Beynes contre la micro Créche.

Lors du dernier Conseil de la CCABV  à Bras d'asse le mois dernier, j'avais été la première à m'insurger puis à voter contre le projet de création d'une micro-crèche sur la commune de Beynes.

J'avais mis en avant que  son montant d'investissement initial de 600 000 € était à mon sens disproportionné. La manière dont il nous était présenté reflétait parfaitement aussi la gestion pour le moins particulière de notre collectivité puisqu'on évitait soigneusement d'aborder les coûts de fonctionnement induits par une telle structure.....

Ce projet s'apparentait plus à mon sens à un "retour d’ascenseur pour service rendu",  vers le porteur du projet Monsieur Jean Arnaud , ancien président de la communauté de communes dont Beynes faisait partie, qu'autres choses.

 

Je continue de penser qu'une telle dépense pour accueillir moins de 10 enfants est un véritable gaspillage d'argent public.

Non pas que les petites communes n'aient pas le droit d'avoir de projets à mener et reçoivent le soutien de tous, mais il faut avant tout que ceux-ci correspondent à un besoin réel et surtout que leur coût ne soit pas pharaonique.

 

J'ai appris dernièrement (ce que le président et les vices président de la CCABV nous avaient soigneusement caché, que ce projet est loin de faire l'unanimité (et le mot est faible) au sein des habitants de Beynes.

 

Je vous transmets en pièce jointe une copie de courrier qu'a adressé  l'association (Association pour la Promotion du Patrimoine et de l'Environnement de Beynes) à Mme la Préfète et aux principaux représentants de l’État notamment ceux de l'ARS ( Agence Régionale de Santé )...

 

Vous constaterez à la vue de ce document que les arguments que j'opposais ne sont pas les seuls contre la réalisation de ce projet.

 

Soulignons une fois encore que le prix du projet ne tient pas compte des futurs frais de fonctionnement qui exploseront sûrement quant on connait les habitudes de gestion ( personnel et autres ) de notre intercommunalité autour de Digne.

 

En attendant sans doute différents recours pour faire annuler ce projet , nous sommes beaucoup à espérer une intervention de Madame la Préfète dans ce dossier au moins sur le problèmes de santé publique et de risques naturels.

A ce titre , on peut s'étonner du silence de nos amis écologistes qui pourtant, en proches voisins tel leur porte-voix Monsieur Lucas, devraient connaître les impacts de ce projets liés aux" risques naturels"...

 

A moins que "les renvois d' ascenseur" soient aussi de mise.

 Je regrette que beaucoup d'élus en la CCABV "en off " soient contre ce projet et espèrent son abandon alors que le soir où ils devaient s'exprimer, seulement moi , une élue de Digne et une de Mezel n'aient pas voter pour.

 

Un maire vice président alla jusqu'à dire (en off): "Je vote pour mais parce que je suis sûr que cela ne se fera jamais, c'est une c.......rie ce truc"

 

 

 

Vous avez dit respect des électeurs ....?

 

   LetPr--fet.pdf



04/03/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 690 autres membres