"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Reponse à mon ami cycliste ...de caniveau .

Franck Di Benedetto lors de la présentation de sa liste " En avant pour la continuité de la dégringolade " avait demandé à ce que la campagne des municipales soit propre ...

 

Pour tout vous dire , connaissant quelques personnes de sa liste , c'est comme s' il demandait à ce que le soleil ne le lève plus.

 

Bref , il n'a jamais en 6 ans su se faire respecter et c'est pas aujourd'hui que ça va commencer avec ses colistiers.

 

J’espère seulement qu'il écrira comme il l'a déjà fait dans le passé pour demander à son adjoint de s'excuser après avoir insulté publiquement un cadre de la ville de Digne .

Et si ça il le nie , je peux toujours publier son courrier.

 

J'en reviens donc aux faits qui se sont déroulés hier dans un commerce de la rue piétonne .

 

Notre adjoint en question que je ne nommerais pas , arrivé au guidon de son magnifique vélo électoral , a cru bon mettre me mettre en cause sans me nommer non plus, sur des indemnités que j'aurais touchées pour dédommager la perte énorme de mon chiffres d'affaires suite à la fermeture pendant un mois en 2010 de la RN 85.

Ces propos ont été tenus à une de mes amies et colistière mais également devant une autre personne.

 

Alors pour être bien précis comme je l'avais publié à l'époque, je vais vous communiquer les chiffres des sommes perçues par ma société au titre du préjudice qu'elle avait subi soit environ 10 000 € de mémoire.

 

 

                934   € d'aide en chèque du conseil général 04

                1500  € d'aide en chèque de la chambre de commerce et d'industrie

                2700 € de dégrèvement de ma taxe professionnelle

                3345  € de dégrèvement de ma taxe foncière

 

 

Bien évidemment , les autres commerces de mon hameau pour lesquels je m’étais battu avaient aussi obtenu des aides au propata bien évidemment de leurs pertes justifiées par des documents fiscaux.

 

 

Les leçons à tirer des agissements de ce monsieur ??

On le connaît et on connaît surtout son niveau alors ...

 

Premièrement , je suis fier d'avoir obtenu ces aides accordées après une longue lutte avec la préfecture , la mairie , la CC3V et l'URSSAF.

 

 

Je suis fier de les avoir obtenues pour moi mais aussi pour mes confrères qui pourront en attester.

 

Deuxièmement , je suis satisfait d'avoir mis en cause la CC3V de l'époque qui avait ignoré notre détresse et à ce titre même Franck Di Benedetto pour qui le commerce est le dernier de ses soucis,avait été tenu de reconnaitre le bien fondé de mon intervention .

 

 

Troisièmement , j'avais ,en tant qu'élu et transparence oblige , publié l'intégralité des aides obtenues me concernant .

 

Monsieur l'adjoint au maire de Digne ferait pas mal de s'en inspirer et de défendre un peu mieux les commerçants du centre-ville que sa politique et celle de ses amis fait crever un par un .

 

Mais je ne suis pas sûr que le motif de son "intervention " soit politique , elle est plutôt celle d'un désespéré qui voit s'amener à grand pas notre victoire et par voie de conséquence la fin des abus , la fin des passe-droits , la fin du copinage , la fin de la subventionnite électorale et la fin des privilèges aussi.

 

Vous allez voir que quand je publierai les salaires de certains et leurs liens familiaux ou amicaux , la colère du cycliste n'en sera que plus forte.

Mais je justifierai comme je l'ai toujours fait le moindre de mes écrits , la moindre de mes paroles.

 

 

Alors ami cycliste , un peu de respect car ta gestion et ton bilan seront déjà assez difficiles à être défendus sans que tu te perdes sur des chemins non aménagés pour un vélo.

 

Quand comme toi , on a mis la ville dans un tel état ...

 

 

Gilles de valckenaere



04/03/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 690 autres membres