"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

SCANDALE A L' APPASE !!!

Dédicace spéciale à Gilbert Sauvan, Patron de la Sauvan Company qui déclarait ce matin que " nous méconnaissions la réalité "  ...

 

                                                                                                                                                                                               

 

Que c'est beau des gens heureux qui sourient comme on a pu le voir la semaine dernière dans la Provence lors de l'inauguration des nouveaux ateliers de l' ESAT! (Etablissement Spécialisé par l'Aide au Travail ),

Que c'est beau des élus proches de leurs populations qui œuvrent sans cesse pour le bien-être de celle-ci et qui dépensent l'argent public avec parcimonie et responsabilité !

Que c'est beau des responsables politiques et associatifs heureux d'avoir accompli leur mission de contrôle de gestion et de la bonne utilisation des fonds publics !

Que c'est beau des élus et responsables associatifs  qui ont suffisamment d'autorité et d'envie pour réclamer à leurs cadres un travail rigoureux et honnête !

C'est beau sur la photo mais bien entendu, dès qu'il s'agit de la majorité départementale de" la SAUVAN COMPANY", le rêve ne dure que quelques secondes .... la face cachée est cette fois-ci terrible, cruelle et impardonnable.

 

 

Nous avons été l'un des destinataires d'un rapport d'expertise fait sur la gestion de l' Association qu'est l' APPASE.

L'APPASE qui rappelons-nous intervient dans le domaine social et qui dépend donc à ce titre d'autorités telles que les Conseils Généraux, les Directions Départementales de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations et aussi de l'Agence Régionale de Santé.

 

Ce rapport comme par hasard n'a jamais été rendu public et n'a jamais fait l'objet d'une communication quelconque ... sans doute un hasard là encore.

Il conviendra également de faire la différence dans cette association entre le silence des instances dirigeantes et des élus, et le travail remarquable effectué par les moniteurs et éducateurs qui eux, avec très peu de moyens, se dévouent pour les personnes dont ils ont la charge.

 

On ne va pas se perdre en "bla bla" inutiles mais vous donner la possibilité de consulter intégralement le rapport fait sur cette gestion, il est un peu long (72 pages) mais les courageux seront récompensés et auront une toute autre idée de la gestion de certaines associations subventionnées plus que largement par nos collectivités.

C'est encore plus triste quand on voit que certains se "sucrent" sur le dos des plus faibles, des personnes handicapées mentales et des enfants et adolescents en difficulté.

 

Où sont les "patrons " de nos collectivités qui ont  la responsabilité de contrôler le fonctionnement de ces associations s'agissant de la compétence sociale si "chère" à nos socialo-communistes locaux ?

Nulle part sinon sur les photos des journaux pour le bon peuple !

 

Non seulement on y lira qu'aucun contrôle n'est effectué mais pire, que l'on valide le paiement de 122 000 € en indemnités diverses à une personne ne méritant à la lecture du dossier qu’un licenciement sec pour faute lourde pour ne pas dire un bon coup de pied au ....!

 

Ces 122 000 € seraient-ils  le prix du silence ?

Ces 122 000 € sont à vomir !

 

Nous n'hésitons pas à dire que ces 122 000 € sont une honte!... avec tant d'autres choses de la majorité départementale Sauvan qui au moment de poser pour cette magnifique photo savait, mais était loin de se douter que "le pot aux roses" était découvert et que, grâce au courage de quelques-uns, il allait devenir public.

 

Ces 122 000 € , et bien ayons le courage de dire à "la Sauvan company", qu'iL FAUT ALLER LES RECHERCHER  DANS LES POCHES DE CETTE FEMME !

Mais qu'elle soit tranquille car pour les raisons évoquées ci-dessus, rien  ne sera sans doute fait pour les récupérer!

 

On entend déjà notre député cumulard, arriver à la table la larme à l’œil, rejetant toute responsabilité et celle de ses services dans ces dérives qu'ils ignoraient !!!

La lecture du rapport nous apprend que c'est faux! Que "le Conseil général n'était pas sans ignorer les graves lacunes de fonctionnement de cette association" !

Preuve en est donné puisqu'une directrice de service du conseil général a été entendue par les auditeurs avec l'aval du Président Sauvan  ( Page 6 du rapport ).

 

Le Conseil Général dépense sans contrôle réel, ça nous le savons et le dénonçons depuis quelques temps mais là, l'affaire est un peu grosse et encore nous pensons que ce rapport n'est que la face "émergée de l'iceberg" et que ce dossier n'a pas fini de faire parler de lui.

 

On peut aussi se poser la question de la position attentiste des certains services comme l’URSSAF qui n'hésite pas à sauter sur le moindre petit commerçant qui fait un écart faute de ne pas pouvoir faire autrement pour essayer de s'en sortir et qui là ...

L'URSSAF attend, ne bouge pas, ne contrôle pas , ne poursuit pas  !

On est en droit d'attendre une réaction juste et appropriée de sa part.

 

Ce rapport mentionne également que des services judiciaires placent des enfants dans une structure qui n'est pourtant pas pourvue d'agrément pour une telle mission...                   ( Page 49 du rapport ).

Manque de contrôle et de rigueur là encore.

 

Nous avons été un peu long et pour les paresseux, vous trouverez ci-dessus quelques-uns des "meilleurs moments" et le numéro de page qui s'y rapporte.

Il était trop difficile de faire un choix dans un rapport qui mérite une lecture intégrale.

 

( ndlr : Pour télécharger le document complet, cliquez sur le lien ci-dessous . Ce fichier fait plus de 2 Mo donc quelques secondes de patience ).

 

Salaire de la Directrice : Salaire de base d'une directrice de structure comptant 800 salariés, alors que l'APPASE n'en compte que 200  (Page 10)

                                          Prime de 673.20 € non justifiée le 31.07.2013 (Page 10)

                                          Indemnités de congés trimestriel de 1569.04 €  alors que ceux ci étaient perdus car non pris selon la convention collective (Page 10)

                                          1000 € de "gains divers" le 31.08.2013 (Page 10)

                                          Primes d'astreinte non  justifiées puisque des autres personnes l'étaient déjà.

                                          Mise à disposition d'un véhicule de fonction non déclaré et ne figurant pas sur les fiches de paie et par conséquent non soumis à l'URSSAF.

                                           

Le tout en dehors de tout cadre légal et bien entendu sur le dos du contribuable.

 

On s'apercevra aussi que cette directrice était à la fois celle qui passait les commandes et celle qui payait,  ce qui est inconcevable.

 

D'ailleurs le contrôle révèle des mouvements d'argent "liquide" très importants et peu ou mal contrôlés. (Page 12)

Le comble avec la remise de chèques au nom personnel de n'importe quelle personne qui pouvait  aller retirer l'équivalent en liquide à la banque ...Tout cela, nous laisse songeurs.

 

Cette directrice était la seule à détenir les codes d’accès aux banques et en fournissait des faux à ses collaborateurs comptables ainsi qu’aux auditeurs ayant réalisé cette étude ...Là on croit rêver !

 

La suite est du même acabit avec des fautes toutes aussi inexcusables les unes que les autres avec entre autres, des présentations fausses de la situation financière, nous en passons et des meilleures.

 

La suite on la connait et cette dame est gentiment remerciée avec un chèque de 122 000 € à la clé....

 

Chèque pas forcément isolé puisque l'on sait de sources sûres que plusieurs personnes vont se voir attribuer "sans doute possible " des sommes à 6 chiffres par les instances prudhommales ce qui avec une gestion pareille n'est pas illogique ...  quoique !

 

Nous vous faisons grâce de tous les autres dysfonctionnements de cette structure en terme de qualité d'accueil, de projets éducatifs, de gestion des jeunes au quotidien pour vous laisser découvrir par vous-même l'étendue des dégâts.

 

Bref pas très grave pour tous nos politiques aux responsabilités, les contribuables ne savent rien et paieront de toutes les façons

 

On va payer, ça c'est sûr mais au moins maintenant nous savons.

 

"Les Dignois d'abord"

 

 

LA FACE CACHÉE DE L'APPASE

Cliquez ici pour lire le rapport APPASE



04/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 690 autres membres