"Les Bas-Alpins d'abord" avec Marie-Anne Baudoui Maurel

Un récidiviste de la prise illégale d'intérêt, vice président de notre Agglo ???

 

Mardi après midi 10 Janvier 2017 est prévue l'installation du nouveau conseil de l'agglomération "Provence Alpes Agglomération" .

 

Ne croyez pas un seul instant qu'il y ait le moindre suspense, tout y est quasiment joué d'avance, et le "gâteau déjà partagé" et cette séance ne sera - en principe - qu'une pure formalité selon les informations qui ont pu filtrer.

 

Sauf que parmi les candidats potentiels à un poste de vice président, il y en a un qui nous heurte particulièrement.

 

D'ailleurs à ce sujet, nous sommes étonnés que Patricia Granet, soi disant grande prêtresse de "la politique autrement" et qui voudra nous faire signer une charte d'éthique*** comme à la CCABV, ne mette pas un véto absolu à la candidature de Francis Hermitte, actuel maire de Seyne les Alpes à un poste de vice-président.

 

Il n'est pas question aujourd'hui de dire si Monsieur Hermitte doit être aujourd'hui le maire de Seyne les Alpes ou pas !

 

Mais en ce qui nous concerne, un élu condamné définitivement en correctionnelle en 2012 pour "Prise illégale d'intérêt dans une affaire où il assure le paiement ou la liquidation" n'a pas à occuper un tel poste dans l’exécutif de notre future assemblée.

Pire à titre complémentaire, il a aussi été condamné le même jour pour les mêmes faits à une interdiction d'occuper toute fonction ou tout emploi public pendant une période de 5 ans commençant en Juillet 2012.

 

Nous signalons au passage qu'il a pu malgré cela être élu maire en 2014 ce qui peut paraitre curieux, mais certaines "dispositions législatives" en France sont ainsi faites  "selon que vous soyez puissant ou....."

 

Nous pourrions penser que chacun  peut commettre dans sa vie une "faute" mais ce genre de faute concernant un élu devrait à notre sens l'éliminer définitivement de la vie publique.

 

Mais là encore pas de chance, puisque dans le passé en 2006 , il avait déjà été condamné pour ........Prise illégale d'intérêts dans toujours de sombres affaires immobilières en confondant intérêts familiaux et celles de la collectivité dont il avait la charge....

Idem en appel en 2007 !....

 

Dès le début de cet article, nous l’avons dit, nous ne porterons pas de jugement sur l'application ou pas de cette interdiction d'exercer une fonction publique ni sur sa capacité à se présenter en 2014 à une élection alors qu'il a été condamné 2 ans auparavant (en 2012) à "ne pouvoir exercer une fonction publique pendant 5 ans" .

 

Nous qui sommes des citoyens " normaux " pensons que 5 ans à compter de Juillet 2012  devrait nous entraîner jusqu'en en Juillet 2017 mais ....

 

En tant qu'élus,

 

Nous pensons qu'une personne qui a abusé de ses fonctions et  a récidivé  pour obtenir ou faire obtenir, à ses proches des avantages indus qui plus est, sortant des caisses publiques, ne doit en aucun cas pouvoir exercer des responsabilités  au sein de notre future communauté d' agglomération.

 

Il n'est pas question pour nous de jouer les redresseurs de torts ou les moralisateurs mais simplement de mettre chacun en face de ses responsabilités.

 

La future Agglomération aura à se saisir de dossiers importants et variés sur un territoire dont l'homogénéité économique est plus que discutable, des dossiers sensibles arriveront sans aucun doute sur la table des élus du bureau exécutif et il serait donc dommageable que nous soyons avant toutes prises de positions de se poser la question sur le positionnement  des uns et des autres.

 

Dans ce cas malheureusement, on a déjà en partie la réponse.

 

 

NB : Précisons que Mr Faure qui figure dans l'article de presse ci dessous à bénéficié lui d'une relaxe totale !

 

 

 

***« Charte de l'élu local


« 1. L'élu local exerce ses fonctions avec impartialité, diligence, dignité, probité et intégrité.
« 2. Dans l'exercice de son mandat, l'élu local poursuit le seul intérêt général, à l'exclusion de tout intérêt qui lui soit personnel, directement ou indirectement, ou de tout autre intérêt particulier.
« 3. L'élu local veille à prévenir ou à faire cesser immédiatement tout conflit d'intérêts. Lorsque ses intérêts personnels sont en cause dans les affaires soumises à l'organe délibérant dont il est membre, l'élu local s'engage à les faire connaître avant le débat et le vote.
« 4. L'élu local s'engage à ne pas utiliser les ressources et les moyens mis à sa disposition pour l'exercice de son mandat ou de ses fonctions à d'autres fins.
« 5. Dans l'exercice de ses fonctions, l'élu local s'abstient de prendre des mesures lui accordant un avantage personnel ou professionnel futur après la cessation de son mandat et de ses fonctions.
« 6. L'élu local participe avec assiduité aux réunions de l'organe délibérant et des instances au sein desquelles il a été désigné.
« 7. Issu du suffrage universel, l'élu local est et reste responsable de ses actes pour la durée de son mandat devant l'ensemble des citoyens de la collectivité territoriale, à qui il rend compte des actes et décisions pris dans le cadre de ses fonctions. » ;

 

 

Les Dignois d'Abord

 

 

La Pro Conda.JPG

 

 

ALPES 1 HERMITTE.JPG

La Pro Procés.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



06/01/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 689 autres membres